shopify visitor statistics

Crédit conso : succès prévu en 2015

FCCOM - 19 mars 2015 - Actualités

Crédit conso : succès prévu en 2015
4.6 (92%) 10 votes

Depuis quelques années, le taux de détention des prêts en France ne cesse de diminuer. Ceci s’explique par la crise économique qui engendre une perturbation du pouvoir d’achat et des taux d’intérêt prohibitifs. Les français sont de plus en plus nombreux à se désintéresser du prêt à la consommation.

Progression modérée

Crédit conso : succès prévu en 2015

Crédit conso : succès prévu en 2015

Le crédit à la consommation a repris des couleurs en décembre 2014 après 3 années de repli constant.

Au cours de l’année 2014, les organismes de crédit ont accordé 35.4 milliards d’euros de crédit personnel, au total. Ce montant reste cependant au-dessous de celui de l’avant crise en 2007, de moins 10 milliards d’euros.

En 2014, 25 % des ménages avaient un crédit à la consommation en cours, contre 33.3 % en 2008.

Une légère augmentation a été enregistrée à la fin de 2014 continuant sa courbe croissante début 2015, +1.2%, un mieux après plusieurs années de baisse.

Dans le même contexte, le crédit à la consommation se porte mieux en ce début d’année. Selon les statistiques de la Banque de la France, la demande de prêt à la consommation est en hausse de 17.7% en février 2015.

Bon signe pour l’année 2015

Plusieurs signes et indices montrent que l’année 2015 sera dans le vert.

Selon une enquête réalisée par TNS Sofres, en 2015, les prévisions de consommation de 30 % des ménages sont en augmentation de 2 points par rapport à l’année 2014. De même, les gains réalisés sur l’énergie grâce à la baisse du prix du pétrole s’élèvent à une fourchette entre 6 et 7 milliards d’euros.

On peut imaginer que cette économie aura des répercussions positives sur la consommation et l’épargne. De plus, la loi Hamon relative à la protection des emprunteurs promulgués en 2014 produira ses effets à partir du 1er janvier 2015 sur les crédits à souscrire.

effectuer une simulation

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.