shopify visitor statistics

TAUX DU CREDIT : DE NOUVEAUX RECORDS A LA BAISSE

FCCOM - 14 octobre 2014 - Actualités

TAUX DU CREDIT : DE NOUVEAUX RECORDS A LA BAISSE
4 (80%) 1 vote

Du jamais vu ! Les taux des crédits immobiliers ont poursuivi leur baisse à la rentrée. Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, Ils sont tombés à 2,59% (hors assurance) en septembre. Depuis le 1er janvier 2014, les taux ont reculé de 0,49% en moyenne. Des records à la baisse qui offrent de vraies opportunités aux emprunteurs.
Après avoir poursuivi sur cette courbe descendante tout l’été, le niveau des taux des crédits immobiliers s’est encore infléchi en septembre. Les ménages français pouvaient ainsi empruntés à 2,59% en moyenne le mois dernier (hors assurance et frais de sûreté), contre 2,68% en août. Des records de baisse historique, jamais enregistré depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

credit immobilierComment expliquer ces taux planchers ? D’une part, la rentrée de septembre est traditionnellement soutenue sur le marché immobilier, et les banques consentent des efforts commerciaux plus marqués en cette période. Mais surtout, l’OAT (Obligation Assimilable du Trésor) à 10 ans, cet emprunt d’État français sur lequel sont indexés les emprunts à taux fixes, a beaucoup baissé ces derniers mois. Pour la première fois de son histoire, il s’établissait à 1,23% en septembre. En conséquence, la quasi-totalité des crédits ont été proposés à des taux inférieurs à 3,5% (hors assurance).

Quelles perspectives pour les taux du crédit dans les mois à venir ?

Les taux de crédit immobilier devraient rester au plus bas niveau d’ici la fin d’année 2014. Ce maintien de taux bas est notamment rendu possible par la reconstitution des marges des banques : la différence entre le taux de l’OAT à 10 ans et le taux fixe à 20 ans pour les meilleurs dossiers est ainsi passée de 28 points de base (0,28%) en octobre 2013 à 105 points un an plus tard. Cette situation pourrait même se prolonger en 2015, puisque les banques se refinancent à des taux historiquement bas (1,26% pour l’OAT à 10 ans le 6 octobre, 0,05% pour les taux de la BCE).

Selon toute vraisemblance, les emprunteurs vont donc pouvoir continuer à bénéficier de taux-records : 2,70% en moyenne sur 20 ans contre 3,50% un an plus tôt, voire 5,30% en octobre 2008, lorsque la crise était à son apogée. Une belle opportunité pour emprunter et pour négocier ses crédits immobiliers dans le cadre d’une restructuration de prêts ou d’un rachat de crédits. Pour exemple, le coût d’un crédit pour un souscripteur empruntant 200.000 euros à Marseille est réduit de 78.308 à 59.056 euros par rapport à octobre 2013, soit 25% de réduction sur le coût total. Ce coût est même divisé par deux si on le compare à la période d’octobre 2008, lorsqu’un tel emprunt était souscrit pour un coût de 124.787 euros.

effectuer une simulation

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.